Partly Cloudy

30°C

Port-au-Prine, Haiti

Partly Cloudy

Humidity: 66%

Wind: 24.14 km/h

  • Clear
    24 Mar 2016 32°C 23°C
  • Mostly Sunny
    25 Mar 2016 32°C 23°C
Connexion
Mis à jour le 8.03.2017 à 02:42

Ranmase: "Je ne suis pas assez fou pour continuer à vendre un accord El Rancho longtemps mort", Evans Paul

L'ancien maire de la capitale a surpris tout le monde, y compris ceux qui comme Sauveur Pierre Etienne ou Lucien Jura avaient bien misé sur l'ancien dirigeant du KID pour se défendre contre les attaques des adversaires de cet accord. "Nous en sommes conscients, si le président Martelly a jugé bon de rencontrer des entités de la société sur la problématique des élections et la conjoncture en général, c'est bien la preuve de l'échec de El Rancho.

«Mon fils a rejoint l’État islamique. Mon devoir de mère est de ne pas l’abandonner»

SÉCURITÉ - L’an dernier, Véronique Roy a vu son cadet partir pour Raqqa, la capitale du «califat» autoproclamé. Elle dit la souffrance des mères de ces enfants perdus qui s’engagent sous la bannière de Daech. Et dénonce le rôle de l’islam des banlieues.

Pas de numéro affiché. Aucune mention de lieu, ni d’indications susceptibles de localiser l’émetteur. Sur l’écran de son téléphone portable, Véronique Roy fait défiler les quelques mots reçus de Félix (prénom modifié) samedi dernier vers midi. Paris est alors en sang

Punir la consultation des sites djihadistes : pas si simple...

Peut-on pénaliser le fait de consulter régulièrement un site djihadiste ? Jeudi, l'Assemblée nationale a tranché par la négative. Les députés ont retoqué un amendement déposé en ce sens par le député-maire de Nice, Christian Estrosi (LR), dans le cadre du projet de loi pour prolonger l'état d'urgence. Ce n'est pas une surprise, tant sa proposition était bancale sur le plan du droit et controversée sur celui du respect des libertés individuelles.

Quand les médias font le jeu du terrorisme

MEDIAS - Que cherchent les fanatiques de Daech? A frapper les esprits pour attiser la peur, à nous faire crever de trouille pour in fine nous faire abdiquer nos valeurs et renoncer à notre liberté de vivre comme nous l'entendons. Y parviendront-ils? La question mérite d'être posée au vu de la façon dont les médias relatent depuis vendredi les attentats parisiens -toujours la même dès qu'il s'agit d'évènements avec une forte charge émotive.

Valéry Numa est riche ? Et alors ?

Les violences engendrées par des étudiants de la faculté des sciences humaines de l’Université d’État d’Haïti (UEH) lors d’un débat organisé dans l’institution ce mardi 29 septembre ont provoqué des réactions outrées et du mécontentement sur la Toile. Au fond, c’est moins l’action en elle-même qui est déplorée que le fait qu’elle soit à l’initiative d’universitaires.

Quand Valery Numa déconne face à un grand initié de la presse haïtienne, Clarens Renois.

Wouhhhh, son entretien avec Valery Numa a été cool. Un Valery tout pâle face à un Clarens qui lui fait des rappels mérités sur le métier qu’il exerce. Jounalis isi depi yo fin fè non yo, yo pa li ankò, epi yo panse yo ka bay pouvwa pandan yo bliye ethique epi nannan metye a. Il est jeune mais il a ses rêves. Ce n’est pas au bien-pensant présomptueux de lui dicter la dimension de cette dernière. Bravo Clarens. (Carl-Henry Petit-Frere).

Subscribe to this RSS feed