Connexion

Mis à jour le 1.07.2022 à 01:18

Les représentations traditionnelles du pouvoir Dessalinien et Thomas Madiou

Les premiers historiens haïtiens, communément appelés les classiques, étaient tous de grands privilégiés. Certains à cause de leur couleur et de leur statut social ont pu vivre de beaux jours dans la colonie; d’autres ont passé leur jeunesse en France loin de l’enfer du système colonial esclavagiste. Ils ont vécu parmi les Français, se sont bien intégrés et faits des amis, et ont reçu la même instruction que ces derniers. Ils ont été formés pour penser comme eux, voir comme eux, parler comme eux et, par conséquent, écrire l’histoire avec des méthodes et des perspectives similaires.

À La Défensive…

“ Grenn Zaboka Sèvi Zorye
“ Anba Latcha
“ Aswè a mwen pap dòmi
“ Yas. Yas manman….( Chanson  traditionnelle  Haïtienne)
“ Veni, Vidi, Vici”…

Ils sont venus, ils ont vu, oui. Ils ont parlé, oui. Mais, ils n’ont pas convaincu et par-dessus tout   ils n’ont pas conquis.

Anathème, Désespoir et Espoir

“Fèy yo, Sove Lavi mwen
“ Nan Mizè, mwen ye, wo
“ Pitit Mwen Malad, mwen kouri
“ Kay Gangan Sibille, O
“ Si li bon Gangan
“ La sove lavi mwen
“ Lan Mizè Mwen ye, O ( chanson paysanne traditionnelle)

“Mwen pwal nan Granbwa
“ Mwen pwal chache Fèy O
“ Lè m a retounen y a di
“ Se Wanga m pote ( Chanson paysanne “Traditionnelle immortalisée par Martha Jean “Claude)

Notre leçon? Une équation des plus simples

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Aussi simple que puisse paraître cette leçon, comme des cancres à la maternelle, nous n'arrivons toujours pas à l'assimiler ! En résulte une incapacité à passer cette classe de transition, et ainsi l'impossibilité d'entrer dans celle de la démocratie. N'en déplaise aux fanatiques et intéressés qui ne connaissent d'analyse que la diabolisation de l'autre, le simple bon sens pourtant nous montre que depuis près de 30 ans, nous suivons le même cycle d'une équation des plus simple :

Reconquérir notre souveraineté nationale par un vote franchement démocratique

Certains prêchent, à tort, une énième transition qui sans aucune légitimité démocratique, n'aura d'autre issue que de mener le pays plus près de la tombe. Depuis bientôt dix ans, les autorités posent les mêmes actes, font les mêmes erreurs et sont encore assez folles pour s'attendre à des résultats différents.

Félicitations à Mr. Daniel Rouzier

Félicitations a Mr Daniel Rouzier pour avoir tenté de proposer quelques idées pour une issue a cette crise. C'est quand même patriotique de sa part; car celui qui ne pense pas pays n'est pas un mauvais citoyen; il n'est pas citoyen du tout. Je suis loin de croire que mr Rouzier aurait pensé que les faits sont si simples.

René Depestre : un virage conservateur ou conformiste de la majorité

Une réponse de Claudy Delné à l’article de René Depestre paru dans « Le Monde diplomatique » 

L’article récent de notre éminent écrivain René Depestre, paru dans le Monde Diplomatique[2], intitulé « Mon pays d’origine est un appel au secours / Adresse aux Haïtiens d’aujourd’hui », a fait l’objet d’apathie et de silence complaisant chez presque la majorité des intellectuels haïtiens. À l’instar de Chateaubriand, je dirais, en lieu et place des classes moyennes, que nous avons à lutter contre l’incroyable apathie des intellectuels.

Haïti: L’histoire cachée des mines

On estime à 15 milliards d’euros la valeur des réserves aurifères que recèle l’île d’Haïti. Chez nous tout est mystère. Ce qu’on dit souvent n’est pas la vérité. Ce qu’on prend pour la vérité est parfois une sincérité voilée dans le mensonge. Bref, un pays bâti sur le bluff et le non dit.

Haïti: comment sortir de cette crise électorale?

A analyser le climat politique en Haïti, il y a un grand doute sur l’organisation du deuxième tour des présidentiels prévus au 27 décembre 2015. La question cruciale est comment sortir de cette crise électorale ?

Aucun pays ne peut prôner la démocratie en-dehors des élections libres et honnêtes où les droits de vote des citoyens sont garantis.

Les chiffres démentent la crédibilité du scrutin

Le système électoral haïtien est gangrené de fraudes et d’irrégularités. A analyser le résultat définitif pour le premier tour des présidentielles du 25 octobre 2015, il n’y a aucun doute des fraudes massives ont entaché la crédibilité du scrutin.

Laissons parler les chiffres communiqués par le CEP:

Votes valides 1, 530,970
Votes valides/aucun candidat 22,161
Votes nuls 119,800
Total Votants 1, 672,931
Subscribe to this RSS feed