Connexion

Mis à jour le 8.11.2021 à 17:17

Anathème, Désespoir et Espoir

Featured Professeur Wilfrid Suprena Professeur Wilfrid Suprena

“Fèy yo, Sove Lavi mwen
“ Nan Mizè, mwen ye, wo
“ Pitit Mwen Malad, mwen kouri
“ Kay Gangan Sibille, O
“ Si li bon Gangan
“ La sove lavi mwen
“ Lan Mizè Mwen ye, O ( chanson paysanne traditionnelle)

“Mwen pwal nan Granbwa
“ Mwen pwal chache Fèy O
“ Lè m a retounen y a di
“ Se Wanga m pote ( Chanson paysanne “Traditionnelle immortalisée par Martha Jean “Claude)

w suprena B8 sq 131 article img 3213

J’imagine la tête que ferait le pasteur raciste et fondamentaliste chrétien américain Pat Robertson en voyant le Jeune assassin “ LamòSanjou”, tiré à quatre épingles, arborant un large mouchoir rouge ( pas comme un masque de Covid-19 et cachant des yeux de fauves assoiffés de sang) mais comme essuie mains pour son visage dégoulinant de sueur et surtout menaçant du pire pour les 17 captifs américains et canadiens en sa possession….

La terre a tremblé dans presque tous les états américains après cette intempestive et horrifiante déclaration de ce jeune gars au visage poupin qui vient raviver et renforcer un anti Haïtianisme latent, sous les cendres et le boisseau pendant un certain temps mais remis sur le plateau pour consommation utilitaire de nos jours…

Pendant deux jours, le public américain en a gavé et la grande presse américaine ne s’est pas fait prier…On a consommé sur Haïti, Bro, ce “ Pays maudit”…

Autrefois, c’étaient les “ Cacos” mangeurs d’hommes, de femmes et d’enfants et dlpratiquants du culte Satanique du Vodou la nuit qu’il fallait exorciser, purifier et civiliser. La mort de Peralte, Batraville et des centaines de paysans, lieutenants et soldats qui rêvaient sincèrement d’une autre geste comparable à celle de 1803… par la mitraille impitoyable des soldats blancs venus du Sud américain esclavagiste et raciste et entraînés pour lyncher et tuer en masse…. “ les pauvres nègres dont les pères sont restés en Afrique” et qu’on a fait chercher de force pour venir faire fructifier, rentabiliser et prospérer et la terre et leurs propriétaires et leurs associés, les banquiers…en dit vraiment long…

Plus tard, occasionnellement, on a eu droit à quelques articles ou bien un documentaire toujours très parcimonieux (écrit ou télévisé) sur les exactions, les forfaits, les crimes de Papa Doc et ses Tontons Macoutes ou sur l’immaturité de son fils Baby Doc au pouvoir ( Barbara Walters, Pierre Nadeau)….

Puis les “ Boat People”,… Ensuite l’index accusateur sur la transmission du virus malin ( HIV) par les natifs Haitiens; Encore les “Boat People” ….

Pas une décennie sans que la tragédie haïtienne ne soit exposée au public américain grand consommateur de nouvelles à sensation pour quelques heures et très peu intéressé aux analyses pointilleuses établissant mobiles et conséquences……Son attention était et est encore Tournée ailleurs là où les menaces sur le Grand Capital peuvent paraître plus qu’évidentes: Le Moyen Orient et ses fanatiques religieux armés, la Russie, puissance écartelée et affaiblie, la Chine en mode de succès avec le capitalisme d’état…

Haïti ne figure nulle part dans tout ça..

Depuis 2011, par contre on constate un raccourci apparemment périlleux dans l’escalade des évènements environnementaux et politiques affectant cette nation de nègres.

Les cataclysmes naturels. Tremblements de terre, deux majeurs en moins de 15 ans. Ouragans meurtriers 5 en moins de dix ans!

Sur le plan politique, la mise sur pied de gouvernements imposés, reconnus et largement financés par l’extérieur mais dont les résultats sur le plan de l’application des politiques publiques sont pires que les catastrophes naturelles…La disparition totale des institutions à caractère démocratique, la prévarication, la corruption, la justice dépravée, une élite politique en haillons, l’absence inquiétante de sécurité pour l’ensemble de la population avec des crimes et rapts spectaculaires pour rançon jamais sérieusement investigués renforçant l’audace des criminels et des délinquants…

Et depuis, l’on ne fait que passer de solutions bancales aux solutions boîteuses pendant que la crise de mutations sociales s’approfondisse…… De jour en jour.

Depuis l’assassinat commandité et crapuleux du Président Haitien Jovenel Moïse, la roue s’accélère un peu plus… Plus de trois mois déjá que l’état traditionnel Haïtien bâti sur un parricide gênant et révoltant ( 17 Octobre 1806) nous a montré ses limites.

Clairement, cet état construit au fil des ans et des siècles dans la haine et la division avec et par le mépris, la marginalisation et le rejet des forces laborales et sociales porteuses de prospérité, de bonheur et de richesses, les cultivateurs, les paysans et les ouvriers de la terre est parti pour toujours…On ne peut plus colmater ses brèches et les réparer. Volé en éclats et ses restes en lambeaux se sont éparpillées partout du Détroit de Béring à la Terre de feu.

L’état traditionnel Haitien a fait son temps. Gone forever. Inhumé au musée de l’histoire.

Gare aux magiciens! Plus de lièvre ne sortira du chapeau comme en 1915, 1950, 1986, 1994, 2004 et 2011…

Plus rien n’est à l’ordre du jour. Il ne reste au peuple haitien qu’à renvoyer les tuteurs étrangers et nationaux encore attachés aux bénéfices et privilèges quintessentiels et mesquins que dispensait à bâbord et à tribord cet état et qui continuent de lui apporter – malgré tout – oxygène et béquilles pour essayer de le maintenir en vie….. Pas de résurrection possible. Il est mort de sa belle mort. Et bien mort.

Notre espoir, notre planche de salut: Engager l’ensemble du peuple Haitien à l’intérieur comme à l’extérieur dans la mise en chantier d’un Nouveau Projet National á travers un Renouveau Démocratique fort et vigoureux pour la construction d’un État moderne typiquement Haitien, créatif et inclusif…

Ainsi, ainsi seulement on pourra se recueillir et méditer sans anathème, “ San bri, San kont” chaque 17 Octobre sur la mort de Jean Jacques, notre Père Fondateur, avec amour et piété filiale…

Haiti, un pays à construire dans l’union et la fraternité.

Last modified on%AM, %31 %263 %2021 %01:%Oct